D’ici au 1er Janvier 2016, tous les employeurs devront adopter le bulletin de salaire simplifié. C’est l’un des sujets emblématiques du « choc de simplification » engagé par le gouvernement.

Le bulletin de paie passera d’une trentaine à une quinzaine de lignes. Ainsi, les cotisations patronales payées par les employeurs n’apparaitront plus. Les cotisations salariales, elles, seront regroupées en 6 grandes catégories : emploi, retraite, famille, santé, sécurité sociale et prévoyance. Le paiement des heures supplémentaires, des primes, des congés payés, des avantages en nature ou le maintien de salaire pendant un congé maladie continueront, eux, à être détaillés. Le salaire brut, brut sécurité sociale, net à payer, mais aussi net imposable continueront à figurer sur la fiche de paie.

Les employeurs auront jusqu’au 1er Janvier 2016 pour l’adopter, date à laquelle le nouveau format sera obligatoire.

Selon le gouvernement, l’objectif est double : rendre compréhensible pour les salariés leur fiche de paie en identifiant une ligne pour le financement de chaque type de protection (famille, retraite, santé…); et simplifier l’architecture des prélèvements sociaux pour faciliter le calcul par les entreprises des charges qu’elles doivent payer.

Visitez le Portail de la modernisation de l’action publique pour plus de détails sur la simplification de la fiche de paie et pour découvrir les autres mesures visant à simplifier la vie des entreprises.